Afdoc loire haute loire conference debat cardiologique

0

Lorsqu’il s’agit de prévenir les maladies cardiaques, notre attention se tourne vers les facteurs de risque : lipides (cholestérol, triglycérides), obésité, tabagisme, sédentarité, stress. Des maladies telles que l’hypertension et le diabète et des antécédents familiaux de maladie cardiaque sont également d’importants facteurs prédisposants à l’atteinte cardiaque. De plus, les maladies endocriniennes, rénales et infectieuses peuvent présenter un risque accru pour le cœur.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 80 % des causes des maladies qui affectent le cœur sont des facteurs modifiables, c’est-à-dire évitables par un simple changement de mode de vie.

Page d’accueil Le bilan cardiologique permet de contrôler ces facteurs et va au-delà. Il identifie les changements précoces possibles qui peuvent compromettre le cœur, avant même les symptômes.

Comment se passe le bilan cardiologique ?

Le bilan cardiologique est réalisé par l’examen clinique, l’anamnèse, l’examen physique et quelques examens complémentaires. Conduite par le Cardiologue, elle vise à prévenir les maladies cardiaques et/ou suivre leur évolution. Avec le check-up, le médecin peut orienter la prévention et indiquer la meilleure conduite pour chaque patient.

Au cours de l’examen clinique, le cardiologue examinera la santé, les habitudes de vie, les facteurs de risque susmentionnés, les maladies antérieures et héréditaires du patient, ainsi que la présence de signes physiques suggérant des changements cardiovasculaires. Identifie les problèmes cardiaques potentiels ou les facteurs de risque importants et dirige votre enquête. Ainsi, la réalisation de certains examens fait partie du bilan cardiologique, en complément du diagnostic clinique.

Examens de contrôle cardiologique

Comme dans de nombreux autres cas, les maladies cardiaques sont plus susceptibles d’être guéries lorsqu’elles sont détectées tôt. Par conséquent, la réalisation de certains tests est essentielle.

Ainsi, les examens suivants font généralement partie du bilan cardiologique :

  • Tests de laboratoire : la mesure du cholestérol, des triglycérides et de la glycémie sont les plus liées, mais d’autres peuvent également être demandées en fonction des données cliniques vérifiées.
  • Électrocardiogramme : évalue le rythme cardiaque, les perturbations de la conduction électrique, les surcharges des cavités cardiaques et les changements de repolarisation, comme l’ischémie myocardique, etc.
  • Test ergométrique (test d’effort) : évalue le fonctionnement cardiovasculaire du patient lorsqu’il est soumis à un effort physique. Il peut montrer des changements qui motivent une enquête plus approfondie et même détecter une ischémie myocardique asymptomatique. Il est également très important que le programme d’activité physique soit institué.

D’autres tests complémentaires peuvent également être demandés. Cela varie avec chaque patient et avec l’enquête menée par le cardiologue. Je dis toujours aux étudiants que lorsque nous examinons une personne, nous ne prenons pas une photo avec l’appareil photo. Nous réalisons une peinture impressionniste, avec le pinceau, étape par étape, jusqu’à ce que nous terminions l’ensemble du tableau. Il en va de même pour l’examen médical.

Quand faire un bilan cardiologique ?

En cas d’antécédents familiaux de cardiopathie, d’obésité, d’hypertension, d’hypercholestérolémie, de diabète ou d’autres facteurs de risque, il est recommandé de faire un bilan cardiologique dès le début de « l’âge adulte », vers l’âge de 20 ans environ. En l’absence de ces facteurs, en général, il est recommandé aux hommes d’inclure le bilan de santé dans leur routine médicale à partir de 35 ans.

  1. Quand faire un bilan cardiologiqueLes femmes, quant à elles, devraient commencer à 40 ans. Si tout va bien dans l’évaluation cardiologique, des retours peuvent être effectués annuellement.
  2. Cependant, en cas de variation de l’état de santé général dans la période entre un rendez-vous et un autre, il convient de solliciter le Cardiologue. Nous vous rappelons que certaines maladies cardiaques sont asymptomatiques et ne se manifestent qu’en phase critique.
  3. La prévention est donc toujours importante.

Un bilan cardiologique est également indiqué pour ceux qui souhaitent débuter une activité physique. Quel que soit l’âge, il est nécessaire de recevoir des conseils corrects concernant la réalisation d’un exercice physique de manière sûre pour la santé. La capacité aérobie et la plage d’entraînement aérobie sont quelques-unes des évaluations permettant d’indiquer l’intensité appropriée et bénéfique pour le patient.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here